Accueil COVID-19 Éditorial

Éditorial

Les bachelier.ères « covid », l’année de trop ?

Faut-il supprimer le baccalauréat ? Vous avez quatre heures.

Les abstentionnistes majoritaires ne voteraient-ils pas écolo ?

En filigrane d’élections municipales tardives et désertées, le signal appuyé du vote EELV pourrait cacher une volonté populaire en devenir beaucoup plus marquée en...

Vive Raoult !

Arrogant ou pas, le professeur aux cheveux longs a démontré que l’on sait encore, en France, avoir le courage de ses convictions. Il a fait...

Le premier livre que j’ai lu sur le monde d’après m’a rendu presque intelligent

Ce sera mieux après… sauf si l’on est trop cons. Signé Philippe Bloch. Dans l’avalanche prévue d’ouvrages sur l’après-covid, le monde d’après, la crise d’avant, la...

Réouverture des écoles : après le retour volontaire, place à l’obligation tâtonnante

Lutter contre les inégalités sociales. Enfin un argument louable. Deux semaines, c’est le temps que passeront les élèves avant les traditionnelles vacances d’été.

Teasing présidentiel : le risque de la déception

En se donnant jusqu’en juillet pour tracer un « chemin nouveau », Emmanuel Macron s’oblige à surprendre. Mais comment ? Mais quel « chemin nouveau » va donc bien tracer...

La pandémie a redonné un mois de ressources à la planète

Gagner un mois pour trois mois de rationnement de consommation folle ouvre à des perspectives qui ont de quoi rassurer : il ne s’agit pas de consommer beaucoup moins des années durant pour restaurer l’abondance naturelle.

Covid : le 1er anticorps français entre en phase d’essai clinique !

En a-t-on fini avec la covid ? Eh bien, pas tout à fait. Pour elle, qui souligne au passage qu’elle n’est pas infectiologue, l’épidémie va se maintenir à bas bruit, mais sans doute sans flambée nouvelle. Il n’empêche, me dit-elle, que des personnes vulnérables vont continuer à succomber.

« Travailler davantage » est-il un gros mot présidentiel ?

Sont-ce les salarié.es qui doivent travailler plus (sans contrepartie), ou bien a-t-il voulu dire qu’il fallait que plus de monde, à commencer par les chomeur.euses, retrouve un emploi ?

En vente actuellement

Couverture numéro en cours

formation

La formation au sein des réseaux, un investissement réciproque et nécessaire

De plus en plus de Français se tournent vers le modèle de la franchise. Et il faut dire qu’il a de quoi séduire celles et ceux qui pensent à entreprendre.
commerce associé

Les visages du commerce associé

Un tiers des Français·es souhaitent créer leur entreprise dans les années qui viennent. Un désir motivé avant tout par un rêve d’indépendance. Mais quel modèle choisir parmi une palette de formules, richesse du commerce associé ?

Les chiffres de la franchise : ce qu’ils signifient vraiment

Décidément, la franchise collectionne les bons points : solidité et résilience – lors des crises et notamment celle de la covid-19 –, véritable accompagnement des franchiseurs à l’égard des franchisé·es, réduction du risque en rejoignant une enseigne…

Le poids lourd du modèle français

S’il est un modèle de commerce organisé qui a fait ses preuves en France, c’est la franchise. Un principe simple, la collaboration entre deux entreprises indépendantes, un franchiseur et un·e franchisé·e, pour l’animation d’un collectif et d’un réseau sous l’égide d’une même marque.

Publicommuniqué

Tendances et Opportunités des secteurs en franchise qui recrutent

Foyers d'opportunités, du bâtiment à l'alimentaire, découvrez les terrains de jeu où les entrepreneurs prospèrent et se développent en réseau.